Prendre en charge les troubles dépressifs

Le choix de la meilleure thérapeutique repose sur une évaluation médicale approfondie pour confirmer le diagnostic, évaluer le risque suicidaire, les antécédents pathologiques et la réactivité thérapeutique lors d’un éventuel épisode antérieur et l’entourage social.

Les recommandations

  • Episodes dépressifs légers
    Psychothérapie recommandée en première intention. Il n’est pas recommandé de traiter par antidépresseurs un épisode dépressif léger.
  • Episodes dépressifs moyens
    Des médicaments peuvent être prescrits en complément ou en préalable à la psychothérapie.
  • Episodes dépressifs sévères
    Antidépresseur, association antidépresseur et psychothérapie, association antidépresseur et autre psychotrope, hospitalisation selon les cas.
  • Dysthymie
    Psychothérapie recommandée en première intention.

Dans certains cas de non-réponse au traitement antidépresseur seul, on peut envisager certaines associations médicamenteuses (thymo-régulateurs, hormones thyroïdiennes, méthylphénidate), l’électroconvulsivothérapie, la stimulation magnétique transcrânienne, ou la photothérapie.

Psychothérapies

Traitement par des moyens psychologiques, qui se fait par des entretiens réguliers, individuels ou en groupe, avec un psychothérapeute. La durée du traitement varie de quelques mois à plusieurs années. Elle peut être pratiquée seule ou associée à d’autres thérapeutiques (ex : prescription de médicaments).Il existe différentes formes de psychothérapies dont peuvent bénéficier les personnes dépressives.

Traitements médicamenteux

Indications de traitement médicamenteux des troubles dépressifs majeurs unipolaires

Le traitement d’un épisode dépressif majeur isolé comporte deux phases :

  • la phase aiguë (traitement d’attaque), dont l’objectif est la rémission complète des symptômes ;
  • la phase de consolidation, dont l’objectif est de prévenir la rechute de l’épisode.

En cas de trouble dépressif récurrent, s’ajoute une phase de maintenance, dont l’objectif est la prévention des récidives. Ce traitement de maintenance est indiqué dans le trouble dépressif majeur unipolaire chez les personnes ayant présenté au moins 3 épisodes dépressifs majeurs au cours des 4 dernières années :

  • si ceux-ci ont été rapprochés et/ou sévères (notamment risque suicidaire, caractéristiques psychotiques, et incapacité fonctionnelle) ;
  • surtout lorsqu’existent des symptômes résiduels, des pathologies associées, des antécédents familiaux de dépression.

Le plus souvent, la prescription d’un antidépresseur ne répond pas à l’urgence ; il est utile de préparer le malade à cette prescription avec un nouveau rendez-vous quelques jours plus tard.

Source : http://www.psycom.org/

Laisser un commentaire